Quel est le Commercial, qui parce qu’il a su gagner un appel d’offres, n’a pas été, un jour, jalousé par un concurrent ou par un collègue ?
Quel est le Commercial qui en relation B to B n’a pas suscité un sentiment de perfide jalousie chez un employé présent chez son Client, parce qu’il incarne une réussite professionnelle, que l’autre ne pourra jamais accomplir ?
En entretien face à un couple, quel(le) est le/la Commerciale en B to C, parce qu’il/elle est beau/belle, n’a pas suscité, un sentiment de jalousie chez la/le conjoint(e) ?

Tout Commercial qui a une longue histoire a été peu ou prou confronté à cette détestable circonstance. Je dis bien détestable. Car la jalousie est capable de tout détruire sur son passage. Soit de façon frontale, soit de façon perfide, avec toutes les nuances entre ces deux niveaux.

Je vous propose dans un premier temps de nous rappeler ce qu’est la jalousie. Puis je formulerai trois techniques pour réduire les risques de jalousie … Ce sentiment qui quelquefois nous a saisis au cours de nos existences personnelle et professionnelle, et dont nous avons du mal à nous débarrasser s’il est trop fort.

La jalousie est un sentiment détestable pour tout le monde. Pour le jaloux comme pour le jalousé. Parce que le jalousé incarne un niveau de réussite, de plénitude professionnelle, de beauté physique que ne devrait jamais pouvoir acquérir le jaloux. Car le jaloux ne devrait jamais acquérir ce niveau soit par un état de nature, soit parce qu’il n’a pas été assez doué, intelligent, travailleur. La jalousie est la conséquence d’une frustration mal vécue, mal assumée.

La personne dont nous pourrions être jaloux nous renvoie à nos propres limites, à nos insuffisances, à notre manque de chances ou de volonté de n’avoir pas vécu, accompli, acquis. Et si nous n’avons pas développer un sentiment suffisant de confiance en nous par notre éducation, notre milieu, nos réalisations alors le sentiment de jalousie se développe en nous. Et dans ce cas, nous qui serions jaloux, nous préférons détruire, éliminer, évincer, salir, calomnier la personne qui nous renvoie une image de nous-mêmes que nous ne supportons pas.

La question est maintenant : comment réduire les risques de susciter de la jalousie à notre encontre ? Si vous êtes un(e) Commercial(e) brillant(e), beau/belle, intelligent(e), le risque de susciter de la jalousie chez vos Clients est omniprésent.

1) Pour ce faire, je vous propose encore et toujours d’écouter et d’être empathique. Écouter, c’est toujours une opportunité d’offrir à son Client l’occasion de se valoriser, même s’il se plaint. Écouter nous permet d’offrir une chance à notre Client d’exprimer son intelligence. Écouter c’est louper l’occasion de susciter de la jalousie. Relater une anecdote, des connaissances qui ne sont pas indispensables à la réunion peut générer chez notre Client le sentiment d’être pris en flagrant délit d’ignorance et donc d’incompétences. Parler, c’est s’exposer. Parler de soi, c’est prendre le risque de s’affaiblir et de susciter de la jalousie. Parler de soi, sans qu’on nous le demande, est l’expression du besoin de compenser un manque de confiance en soi, dans lequel va s’engouffrer le jaloux.

2) Je vous suggère également d’être dans la posture de celui qui semble en connaître le moins possible de façon affirmative, sauf si on nous le demande. Il ne s’agit pas de faire semblant d’être un ignorant. Il s’agit de suggérer des idées. « Et si nous faisions ainsi … Et que pensez-vous de … Vous êtes mieux informé que moi, et que pensez-vous si nous … » La meilleure idée est celle que vous avez suggérée chez votre Client, mais qu’il n’aurait jamais eue sans vous. Un Client aime les Commerciaux qui lui donnent le sentiment et les occasions d’être plus intelligent, informé, compétent qu’il ne croit. Ce n’est pas de la manipulation. C’est une technique relationnelle pour impulser des relations saines et durables. Affirmer, être péremptoire sont des formes de vantardise que nous supportent les jaloux potentiels.

Comment reconnaître un jaloux potentiel ? Il vous regarde durement par en dessous et ne donne jamais suite à vos propositions. Il ne vous parle presque jamais, ou ne soutient pas le dialogue. Ou il part dans des monologues dans lesquels il est le personnage principal et le plus fort.

3) Comment sortir d’une relation où la jalousie bloque ou nuit de façon létale à vos actions ? Une ultime technique, et qui est savoureuse, est de dire à votre interlocuteur jaloux qui bloque et/ou nuit à vos actions commerciales : “De toute façon, je sais que vous ne m’aimez pas / vous ne m’appréciez pas. Nous n’avons quasiment aucune chance de travailler ensemble.” Pris en flagrant délit d’affectivité négative, et donc de non professionnalisme, il aura tendance à le nier. Car la majorité des jaloux sont sournois. Si vous êtes certain de votre fait, vous pouvez dire : “Je sais que vous ne m’appréciez pas car .. Et de toute façon cela s’entend au son de votre voix et se voit dans votre regard.” Cela est dur, mais au moins vous percez l’abcès. ” Pour vos projets futurs, et votre confort, je vous propose de vous présenter un autre de mes Collègues, on fait comme cela ? ” Le jaloux ne pourra pas dire que vous êtes hypocrite. Il devra même reconnaître une certaine franchise décapante, qui est appréciable et chronogène. Car vous le savez, plus on travaille dans la vérité et la sincérité, et plus et mieux, vous pouvez créer en équipe des richesses.

Pour conclure, les risques de jalousie à l’égard des Commerciaux désirables (professionnellement et physiquement) que vous êtes, sont omniprésents. Aussi bien avec nos Clients, nos concurrents qu’en interne avec nos Collègues. La jalousie est la conséquence d’une ambition frustrée, d’un manque de confiance en soi due aux circonstances de la vie et/ou à la lâcheté de ne pas avoir accompli les efforts nécessaires à un moment de sa carrière professionnelle. Votre Client va préférer détruire à tout jamais vos efforts pour entrer en relation avec lui / son entreprise plutôt que de s’avouer qu’il est très en dessous de votre physique, de vos talents et/ou de vos mérites. C’est ainsi.
Votre écoute, votre questionnement et votre humilité sont les plus beaux leviers de votre désirabilité. Mais cela vous le saviez déjà.